Anlässe: 71
Bilder: 624
Einträge pro Seite:    20  |  50  |  100  |  500

11.11.2017 - Cantorama: Museumsnacht - Nuit des Musées

Ein Kurzfilm über die Restaurierung und Einweihung der historischen Orgel von 1786 leitete den Abend ein. Werner Schuwey gab alsdann einige zusätzliche geschichtliche Daten preis, während der junge Organist Simon Rossier das Instrument gekonnt zum Klingen brachte.
Un court métrage de Jean-Marcel Schorderet sur la restauration et l'inauguration de l'orgue historique de 1786 a débuté la soirée. Puis, Werner Schuwey a complété par quelques anecdotes ; enfin, le jeune organiste Simon Rossier a joué plusieurs pièces pour faire entendre l'instrument.

Der Film von... La vidéo de ...  Jean-Marcel Schorderethttps://www.youtube.com/watch?v=lfl3WaOMD3g

05.11.2017 - Sarah Pagin, soprano; Duo Arcoincanto, Cello & Piano

Wer an diesem kühlen, verregneten Sonntag nicht am Konzert im Cantorama war, hat echt ein grossartiges Konzert versäumt.
Vorgängig wurde die Sopranistin Sarah Pagin im Konzertprogramm mit ihrer „Bühnenleichtigkeit und ihrer hohen Musikalität“ angepriesen. Die Zuhörer konnten sich bereits nach wenigen Minuten vergewissern, dass ihnen nicht zu viel versprochen worden war.
Stimmgewaltig präsentierte Sahra Pagin uns - unter vielen anderen - Auszüge aus der Oper Carmen, die "Barcarolle" von Offenbach oder "Je te veux“ von Eric Satie. Dabei schlüpfte sie mit grosser Leichtigkeit in die verschiedensten Rollen, spielte mal die Verführerische, mal die Kecke, mal die Besinnliche und für das „Duo des chats“ von Rossini sogar die fauchende Katze.
Das Duo Arcoincanto mit Christophe Sturzenegger am Klavier und Giacomo Grandi am Cello begleitete Sarah Pagin gekonnt. Sie wussten den Gesang mit ihren Instrumenten sehr warm zu umrahmen.
Viele Konzertbesucher verliessen das Konzert mit einem Lachen im Gesicht – und bestimmt auch mit einem berührten Herz.

15.10.2017 - Duo Impromptu: Edmée-Angeline Sansonnens, harpe et Christel Sautaux, accordéon

Le Duo Impromptu est formé de deux artistes fribourgeoises Edmée-Angeline Sansonnens à la harpe et Christel Sautaux à l’accordéon. Impromptu, le mot est vraiment bien choisi et l’association de ces deux instruments peut paraître surprenante. Mais le résultat est magnifique et enthousiasmant. Il faut dire que les deux interprètes sont des virtuoses et que le programme était bien choisi, même si des compositeurs comme Naderman, Grandjany ou Hermosa ne sont pas (très) connus. Milan Novotny, lui, nous a fait l’amitié de sa présence.
Il faut encore relever les deux pièces jouées en solo : les très belles variations Carnaval de Venise de Félix Godefroid à la harpe et Goulag de Victor Vlasov à l’accordéon.

22.09.2017 - Thürler-Mosimann Projekt und AlpPan Duo

Im 1. Teil des Thürler-Mosimann Projekt traten neben den „altbewährten Dänù und Fredù“ die beiden bestbekannten Gitarristen Tom Küffer und Marc Gerber auf. Von rockig bis hin zum Melancholisch-Blues zogen die vier Musiker die Zuhörer in ihren Bann.
Das AlPan Duo Kurt Ott mit seiner Frau Käthi Kaufmann überzeugte im 2. Teil des Abends mit technisch einwandfreier Beherrschung ihrer Instrumente, dem Alphorn, resp. der Panflöte.
Nach dem 3. Teil des Konzertabends, wo die sechs Musiker gemeinsam aufspielten, verlangte das zahlreich erschienene Publikum nach mehreren Zugaben.
In der allerletzten, für die Französischsprachigen speziell gedacht, ertönte travailler c’est trop dur ohne Mikrophon und Verstärker. Jetzt konnte man im allerfeinsten Pianissimo bis zum kräftigsten Forte jede Silbe, jedes Wort und die herrlichen Harmonien bis ins letzte Detail geniessen. Eigentlich schade, dass man nicht schon zu Beginn die technischen Hilfsmittel beiseite liess und der einzigartigen Akustik des Cantorama vertraute. Mani Matters Hemmige wäre dadurch noch viel intensiver empfunden worden. (WS)

17.09.2017 - Gemischter Chor Muntelier - Kaleidoskop

Unter der Leitung von Valentin Dreifuss präsentierte der Gemischte Chor Muntelier anlässlich seines 50-jährigen Bestehens ein anspruchsvolles und abwechslungsreiches Jubiläumskonzert.
Während Frau Beatrix Vogl gekonnt und mit viel Witz durch das Konzert führte, gab der Chor in einem ersten Teil verschiedene klassische, traditionelle und zeitgenössische Lieder zum Besten.
Darunter befand sich auch die Komposition „Kaleidoskop“, welche von Valentin Dreifuss für den Chor komponiert worden war und im Cantorama uraufgeführt wurde.
Das Lied begann mit einem zischenden „Sssss“ und endete auch wieder damit. Was uns zwischen diesen beiden Lauten präsentiert wurde, war für Sänger- und Sängerinnen, Musiker und Dirigenten sowie dem Publikum äussert vielschichtig und verlangte sehr viel Aufmerksamkeit und Konzentration. Währendem das Orchester und die Pianistin spielten, sprach der Chor den Text in einer Art Sprechgesang - jedoch waren die Mitglieder im ganzen Raum verteilt und jeder schien einen anderen Text zu sprechen. Die Solisten sangen eine derart komplexe Melodie, dass sie sich zwischendurch immer wieder mit der Stimmgabel vergewissern mussten, dass ihr Ton noch der Richtige war. Die Komposition „Kaleidoskop“ – im wahrsten Sinne ein Kaleidoskop.
 
Nachdem die Chormitglieder ihr Tenue während der 20minütigen Pause  leicht verändert hatten, ging es mit einem Arrangement aus dem Musical „Fiedler auf dem Dach“ weiter. Die Chormitglieder überzeugten wieder mit ihrem sicheren Gesang und vereinzelt auch mit schauspielerischen Qualitäten, während die beiden Solisten Tabea Bürki und Arion Rudari nochmals ihr Können unter Beweis stellen konnten.
 
Mit einem Kaleidoskop aus Eindrücken wurden wir dann nach Hause entlassen, staunend darüber, was der Gemischte Chor aus Muntelier anlässlich seines Jubiläums auf die Beine gestellt hat. Grosses Kompliment!

20.08.2017 - Claviers d'Alpages en Gruyère

Zu dieser ersten Ausgabe von Claviers d’Alpage fanden vielbeachtete Konzerte in Gruyères, Les Marches, Crésuz und Charmey statt.
Der Initiant dieser Konzertreihe, Jean-Christophe Leclère, verzauberte zum Abschluss die zahlreichen Zuhörer mit der Sopranistin Marina Bartoli-Compostella sowohl an der Cantoramaorgel wie auch am Klavier. Der Erfolg verpflichtet. Wir warten auf  die Fortsetzung!

Cela aurait dû être un concert privé, ce fut un festival de six concerts en trois jours. Claviers d’Alpages en Gruyère, quelle appellation attrayante et originale !
Vendredi soir, le clavecin était à l’honneur à l’église de Gruyère avec Benjamin Joseph Steens et Jean-Christophe Leclère, l’instigateur de ce projet.
Samedi après-midi, on pouvait entendre le clavecin à la Chapelle des Marches et, le soir, l’église de Crésuz était trop petite pour accueillir William Dongois au cornet à bouquin, Odile Bernard avec ses flûtes, Stéphanie Erös au violon et Jean-Christophe Leclère au clavecin.
Après une Flûte enchantée à 4 mains sur l’orgue de Charmey le dimanche matin, le Cantorama accueillait, pour deux concerts la soprano Marina Bartoli-Compostella et Jean-Christophe Leclère à l’orgue et au pianoforte. Et la beauté était au rendez-vous …
La programmation de Claviers d’Alpages marque la première pierre de l’investissement helvétique de Cordis & Organo (association d’artistes qui œuvrent depuis plus de 20 ans en Champagne-Ardenne). On attend la deuxième …

18.08.2017 - Internationales Folkloretreffen im Cantorama - Rencontres de Folklore Internationales au Cantorama

C’est devant un public un peu clairsemé que s’est déroulé le spectacle de décentralisation des RFI 2017. Tous ceux qui ont bravé les intempéries ont eu raison, car, dans la première partie, ils ont découvert le Groupe Železiar de Kosice, en Slovaquie. Les chorégraphies ont été mises en valeur par un chœur de chant féminin et un orchestre, qui utilise une grande variété d'instruments; en particulier le cymbalum joué par un remarquable jeune musicien. Les costumes, et le présentateur bilingue Cyril Renz l’a fait remarquer, étaient variés et «personnalisés» pour chaque danseur.
Un spectacle dynamique, coloré et … gracieux.

Die zweite Volkstanzgruppe, zusammengesetzt aus Mitgliedern der Technischen Universität des Nordens, stammt aus der Stadt Ibarra, welche auf 2210 Meter Höhe in den Anden Ecuadors liegt. Ihre Musik wurde durch den schweren, melancholischen Rhythmus eines mit einem Ziegenfell bespannten Bongos getragen und durch die hüpfenden Noten des hervorragenden Block- und Panflötenbläsers. Die TänzerInnen dankten für eine gute Ernte oder warben um Frauen und Männer. Andere Tänze mit Masken, Geisseln und Schellen, und der Ablauf der Bewegungen erinnerten stark an die Urnäscher Silvesterkläuse. Damit sollten wohl übelwollende Bergdämone vertrieben werden. Ein Tänzer umfasste und küsste eingangs der Vorführung den Boden der ehemaligen, letztlich aber immer noch geistlichen Kirche und erwies ihr so die Ehre der ganzen Gruppe – ein sicher einmaliger Vorgang in der Geschichte des Cantoramas!

16.07.2017 - Ensemble Prima la Musica

Concert d’été, ancienneté et nouveauté.
L’Ensemble Prima la Musica a présenté un programme allant de Monterverdi à Diezig. Les quatre musiciens ont pu mettre en valeur leurs atouts : Bernard Maillard, sa belle voix de ténor; Silvia Nowak, sa souplesse d’accompagnement au clavecin et sa virtuosité à la flûte douce; Paula Novoa, la beauté de la sonorité de son violon et Sebastian Diezig, ses talents de compositeur et de violoncelliste.
Si les œuvres de Mozart (airs d’opéra), de Vivaldi ou Monteverdi ont beaucoup plu au public, les deux compositions de Sebastian Diezig l’ont enthousiasmé. Et plus particulièrement le Duo pour violon et violoncelle op. 3, I. « Dreamy » qu’il a interprété en complicité avec son épouse Paula Novoa.
Concert d’été, ancienneté et nouveauté : qualité et beauté.

25.06.2017 - Band Benny's from heaven

Wenn die Zuhörer im Cantoama mit den Fingern schnippen und mit den Füssen wippen, dann steht Jazz auf dem Programm!
Die vier sympathischen Herren der Band Benny’s from heaven haben sich vor allem Benny Goodman, dem King of Swing, verschrieben und gaben nebst vielem anderem einige seiner Kompositionen zum Besten.
Simon Wyrsch, der mit einigen unterhaltsamen Erläuterungen durch das Konzert führte,  vermochte den restlichen Bandmitgliedern mit nur einem kleinen Fingerzeig das einte oder andere phänomenale Solo zu entlocken.
Ob die Soli nun von Simon Wyrsch mit der Klarinette, von Dave Ruosch am Flügel, vom Bassisten Kalli Gerhards oder vom Schlagzeuger Martin Meyer gespielt wurden, alle vier Musiker vermochten durch ihre grossartigen Talente zu überzeugen.
Das Publikum bedankte sich mit viel Applaus – und erhielt zum Dank gleich zwei Zugaben.

04.06.2017 - Paul Falentin - Jean-David Waeber

En ce dimanche de Pentecôte, le programme du concert, « Du sacré au profane », nous a fait voyager du 16ème au 20ème siècle, de William Byrd à Hovhaness, en passant par Bach, Vivaldi ou Haendel. La brillance de la trompette de Paul Falentin a su conquérir le public, plus particulièrement dans le Concerto in B dur d’Antonio Vivaldi et Jean-David Waeber, à l’orgue, a remarquablement réussi à nous faire entendre toutes les facettes de cet instrument magnifique. On n’a pas l’impression qu’il n’y a que sept jeux quand on écoute The Bells de William Byrd.
Les auditeurs ont été ravis.
Et puis, après le concert, un apéritif était offert par le sponsor du jour « Hotel zum Wasserfall Immobilien AG » …

14.05.2017 - Quatuor des Gueux - Ensemble Alogamia

Le Cantorama accueillait, en ce dimanche de fête des Mères, deux ensembles.
D’abord, le Quatuor des Gueux (Maurice Murith, Gaby Luisoni, Michel Gremaud et Félix Doutaz) a enchanté les nombreux auditeurs par un programme riche et varié : du grégorien au contemporain, en passant par le classique ou le populaire.
Le Méli-mélo de l’Abbé Bovet à peine terminé que, par enchantement, nous nous sommes retrouvés en Andalousie, au sud de l’Espagne. Alors, les deux danseuses et le guitariste percussionniste du Trio Alogamia ont proposé un spectacle inspiré et nous ont fait partager leur passion pour le flamenco.
Une rencontre de deux cultures. Un beau moment de musique et un beau cadeau pour les Mamans.

14.04.2017 - colla voce

Man hätte eine Stecknadel fallen hören können! So mucksmäuschenstill war es am Karfreitag im Cantorama. Lukas Reinitzer brachte mit colla voce, dem Vokalensemble der Uni und ETH Zürich die Lamentatio Jeremiæ Prophetæ von Giovanni Pierluigi da Palestrina zu Aufführung.
Ein grossartiges Konzert zur Einstimmung auf die Osterzeit, in welchem die hervorragende Akustik des Cantorama einmal mehr bestens zur Geltung kam.

09.04.2017 - Mädchen-, Knaben- und Projektchor der Bremgarter Kantorei

Viele Eltern nutzten die Gelegenheit, ihre Kinder live zu hören und reisten extra aus dem Aargau ins fern gelegene Jaun. Obwohl die Bremgarter Kantorei hier nicht als „Chor“ bekannt ist, fand sich eine beachtliches Publikum zusammen und genoss das Konzert „All praise to Thee my God“, mit Werken von Buxtehude, Hilber, Rutter, Fleming und mit dem krönenenden Abschluss „La fanfare du printemps“ von G. Bovet. Das anspruchsvolle Chorprogramm gelang im Konzert in allen dynamischen Nuancen und die Kinder wussten ihre musikalischen Fähigkeiten sängerisch umzusetzen. Für alle Musizierenden wird der dritte Auftritt im Cantorama noch lange nachhallen: Der Chorklang in dieser historischen, romanischen Kirche war jedesmal einmalig!

30.12.2016 - Quartett PeleMele

Die vier jungen Künstler Manfred Jungo (Saxophon), Andreas Gut (Akkordeon), Nicolas Jungo (Cello) und Stefanie Erni (Gesang) haben ihren Gästen ein spritziges und variantenreiches Silvestermenu mit Musik zu den vier Jahreszeiten zusammengestellt. Sie präsentierten ihre "Pizza" mit Charme und Humor. Es war ein einmaliger Musikabend, voller Sensibilität und Poesie, wie massgeschneidert  fürs Cantorama!

11.12.2016 - Ensemble vocal DeMusica

Pour le concert de Noël, Philippe Savoy et son Ensemble vocal DeMusica de Fribourg ont interprété des œuvres du XVIIe siècle au XXe siècle. Le fil rouge était le thème sacré du Magnificat. A côté de motets évoquant l’Avent ou Noël, nous avons donc découvert quatre œuvres différentes et remarquables : le Magnificat secundo de Monterverdi, celui de Stanford, celui de Jürgen Essl, que le public a particulièrement apprécié et, surtout, le Magnificat que Gonzague Monney a composé pour l’occasion, c’est-à-dire pour le 30ème anniversaire de l’Ensemble DeMusica. Une œuvre émouvante, avec orgue et violoncelle, que nous avons eu le bonheur d’entendre une deuxième fois en bis.
«On a l’impression que le chœur et le public ne font qu’un» confiait un chanteur. C’est ce qui s’est aussi passé, après le concert, autour d’un thé ou d’un vin chaud et d’un morceau de tresse et de chocolat. La rencontre, le partage, … la joie de Noël.

06.11.2016 - Concert du bilinguisme

Das Konzert Zweisprachiges Freiburg vereinte die beiden Chöre Anonyme 80 aus Attalens und den Cäcilienverein von Giffers-Tentlingen. Die beiden Chorleiter, Charly Torche und François Pidoud, hatten ein reiches und abwechslungsreiches Programm vorbereitet mit Musik von Mozart, Franck, aber auch von Schubert, Schumann, Mendelssohn und Fauré. Dazu volkstümlichen Gesang auf Französisch, Russisch und "Schwytzertütsch".
 
Les très bons solistes Marie-Florence Charrière, Maguy Brülhart et Mathias Reusser ont donné une dimension supplémentaire à ce concert. Les pianistes Olga Zhukova et Simon Savoy ont accompagné de manière discrète et remarquable les deux chœurs. Une fleur toute spéciale à Werner Schuwey qui a été l’organiste du Cäcilienverein pendant 22 ans et qui a accompagné une pièce sur «son» orgue du Cantorama.
 
Als Intermezzo spielte Simon Savoy das Nocturne in Cis-Moll von Chopin; eine nuancenreich und mit grosser Sensibilität vorgetragene Interpretation!
 
Une belle rencontre entre le sud et le nord du canton.

16.10.2016 - Annerös Hulliger, Orgel - Jean-François Michel, Trompete

Das türkisblaue Wunder von Jaun
Die Organistin Annerös Hulliger und der Trompeter François Michel haben gestern in meisterhafter Weise Werke aus dem Barock vorgetragen, unter anderem Auszüge aus dem "Musicalisch italienischen Ariencrantz" von Joh. Ludwig Steiner. Mit geschickter Registrierung und Oktavierung hat die Organistin die klanglichen Möglichkeiten der Cantoramaorgel voll ausgeschöpft. Damit weckte sie Erinnerungen an ihr erstes Orgelkonzert im Cantorama, bei welchem sie ihre Bewunderung für die Harmonie von Klang und Farbe des Instrumentes mit der ehrenvollen Bezeichnung "Das türkisblaue Wunder von Jaun" zum Ausdruck gebracht hatte.

16.09.2016 - Jauner Kinderchörli und Kinderjodlerchörli - Chälly-Buebe

Das Jauner Kinderchörli und das Kinderchörli Sense vermochten mit einschlägigen Songs wie d'Seel la bambele oder Aus, was bruuchsch uf dr Wält und weiteren Hits das Publikum in ihren Bann zu ziehen.
Mit ihrem showmässigen Auftritt zeigten die vier Chälly-Buebe, wie man mit traditionellen Instrumenten auf eine zeitgemässe Art musizieren kann. Die Begeisterung sprang auf die singfreudige Kinderschar über. Im wechselseitigen Stimmungsrausch steigerten die Chälly-Buebe ihre Perfomance mit solistischen Einlagen und einem halbstündigen Zugabenstrauss.

20.08.2016 - Internationales Folkloretreffen RFI

Das alljährlich in Freiburg stattfindende Internationale Folkloretreffen dezentralisiert die Auftritte an verschiedene Orte. So treten jeweils zwei Formationen auch im Cantorama auf. Dieses Jahr gab es Darbietungen einer Gruppe aus Slowenien und aus Sizilien. Die Gruppe Ozara Kranj aus Slowenien präsentierte Tänze zu bedächtigen Streicher- und Bläserklängen. Das Folklore-Ensemble A Lanterna aus Sizilien gab ein farbenfrohes Spektakel mit Instrumentalmusik, Tanz und rhythmischen Einlagen zum Besten.

17.07.2016 - Esemble Il Pegaso

Nous nous attendions à un concert exceptionnel, nous avons eu un concert exceptionnel. Les musiciens de l’Ensemble Il Pegaso se sont installés sur la tribune autour de leur chef, Maurizio Croci à l’orgue. Et la musique nous est venue de là-haut et nous a enveloppés. La musique de Monteverdi, servie par les voix remarquables des ténors, Mirko Guadagnini et Raffaele Giordani, et celle, chaleureuse, de la basse Christian Immler. Entre ces différentes pièces à la Vierge, l’organiste et Josias Rodriguez Gándara, théorbe, ont interprété des œuvres instrumentales de Frescobaldi et Castaldi.
Un véritable moment de grâce et de bonheur … Merci aux mécènes.

19.06.2016 - Duo Haug - Vincent Perrenoud

Le temps était maussade en ce dimanche de juin et pourtant le Cantorama était bien garni, car le soleil se trouvait à l'intérieur. En effet, la beauté de la voix d'Annina Haug, mezzo-soprano, les arpèges gracieux de la harpe de Meret Eve Haug et les accords réconfortants de l'orgue sous les doigts de Vincent Perrenoud ont réchauffé les cœurs. Le programme était varié, de Bach à Debussy, de Respighi à Franck, mais il faut relever les Cinq mélodies populaires grecques pour chant et harpe de Ravel et le Boléro de concert op. 166 pour orgue de Lefébure-Wély. Les auditeurs sont arrivés, comme le temps, maussades et ils sont repartis illuminés. Que du bonheur !

04.06.2016 - Moya Trombones

"Déjanté", c'est le mot qui qualifie le mieux le Moya Trombones Show de samedi dernier au Cantorama. Les quatre musiciens Francesco d'Urso, Maxime Chevrot, Jean-Sébastien Scotton et Guillaume Copt) ont conquis le public, non seulement avec leur instrument, mais aussi en chantant des extraits de La Bohème ou en animant les œuvres sur une mise en scène de Michel Rossy.
"J'ai pleuré de rire" confiait une spectatrice à la sortie du concert.
Mais l'esprit, l'âme, le souffle (sens de moya en zoulou) de la musique étaient présents, car la qualité de l'interprétation, la virtuosité des musiciens étaient présentes. C'est bien là l'essentiel.

15.05.2016 - Trio Adler

C'est un voyage en Petite Russie que le Trio Adler a programmé pour ce concert au Cantorama. Le clarinettiste Joachim Forlani (auteur de tous les arrangements) et la pianiste Kristina Rohn ont remarquablement évoqué le monde de La Belle au Bois Dormant de Tchaïkovsky. Puis, ils ont accompagné la soprano Beatrice Villiger dans des airs d'opéra de Tchaïkovsky et de Rimsky-Korsakov. A relever la Vocalise pour voix et clarinette et le concert s'est terminé par un bis : la fameuse Vocalise op. 34 n° 14 de Rachmaninov.
Cette Russie-là a enthousiasmé les auditeurs.

17.04.2016 - Maîtrise et Choeur St. Pierre-aux-Liens

Le Chœur et la Maîtrise St-Pierre-aux-Liens de Bulle ont parcouru l'année liturgique en ce dimanche d'avril : des pièces de chaque dimanche, de Noël ou de Pâques; du grégorien, des motets, une création d'Henri Baeriswyl ou des œuvres un peu plus élaborées, comme ce remarquable Ubi caritas du Norvégien Ola Gjeilo.
Le programme varié, choisi par Bernard Maillard et entrecoupé par les belles interventions à l'orgue d'André Bochud, a conquis les auditeurs venus très nombreux. Mais le plus touchant, c'est la qualité des voix d'enfants. Fraîcheur, justesse : quel tour de force de faire chanter du grégorien par des enfants !
Le bis, Nouthra Dona di Maortsè, a été chanté par le Chœur, la Maîtrise et une grande partie des auditeurs. Un moment d'intense émotion !

13.04.2016 - Mädchen-Knabenchor der Bremgarter Kantorei

Renaissance Motetten, Kyrie, Gloria von JM Haydn; Adiemus von Karl Jenkins und Songs by Charlie Chaplin. Es war ganz einfach eine grossartige Leistung was der Mädchen-Knabenchor + Damen der Bremgarter Kantorei unter der Leitung von Heinrika Rimann Beltran im Cantorama erbracht hat, Mit viel Gefühl am Klavier begleitet von Carlos Rojas.

25.03.2016 - Octuor vocal Voix 8 / Ensemble Baroque de Joux

Ce 25 mars 2016, une nouvelle saison musicale a débuté au Cantorama et elle a bien débuté. En effet, l'Octuor vocal Voix 8 et l'Ensemble Baroque de Joux, dirigés par Nicolas Reymond, ont conquis les très nombreux auditeurs. Ils ont d'abord interprété La Sestina que Claudio Monteverdi a composé à la suite du décès de son élève Caterina Martinelli, en 1608.
L'œuvre maîtresse de ce concert, Membra Jesu Nostri, est un cycle de sept cantates de Dietrich Buxtehude. Toutes les parties des solistes ont été assurées, avec plus ou moins de bonheur, par les membres de l'Octuor et remarquablement soutenues par l'orchestre. Un très beau moment de musique qui nous annonce une belle saison musicale 2016 au Cantorama.

27.12.2015 - Prosit Neujahr avec l'opéra à Bretelles

«Vous aimez l’opéra? Vous serez enchanté! Vous n’aimez pas l’opéra, vous allez adorer»
Le Cantorama était trop petit pour accueillir tous les mélomanes qui se sont déplacés pour applaudir Joëlle Delley-Zhao (soprano), Marie-France Baechler (mezzo), Michel Mulhauser (ténor), Jean-Luc Waeber (baryton) et Christel Sautaux à l’accordéon.
Individuellement, en duo, trio ou quatuor, les membres de L’Opéra à Bretelles ont enthousiasmé les auditeurs par leurs voix magnifiques et par un programme de circonstance, programme approprié au Nouvel An et mis en scène par Jérôme Maradan. Un grand coup de chapeau à Christel Sautaux pour son accompagnement plein de finesse et d’expression avec son «piano à bretelles».
Pour répondre aux longs applaudissements, le quintette a interprété deux bis, dont «Mon habit a craqué dans le dos» de Jacques Offenbach.
Un concert remarquable pour souhaiter une Bonne Année – Prosit Neujahr.

06.12.2015 - Vokalensemble Novantiqua Bern

Bernhard Pfammatter hat mit Novantiqua Bern im Cantorama englische Musik für Chor und Harfe interpretiert. Das war eine gute Wahl, sind doch die traditionellen Carol-Melodien aus dem 16. und 17. Jahrhundert geradezu prädestiniert eine adventliche und vorweihnachtliche Stimmung aufkommen zu lassen.
Die Harfenistin Masako Art rundete mit ihrer Begleitung oder als Solistin den stimmungsvollen Abend ab. Ein zahlreich erschienenes Publikum zeigte sich dankbar für die durchwegs ausgezeichneten und feinfühligen Interpretationen.

08.11.2015 - LuzernQuartett

Le LuzernQuartett avec Izabela Iwanowska, violon, Mikayel Zakaryan, violon, Valentine Ruffieux, alto, Thiemo Schutter, violoncelle, a bien mérité les applaudissements du public. En effet, le Quatuor op. 18 n° 4 de Beethoven et le Quatuor op. 41 n° 3 de Schumann ont enthousiasmé les auditeurs par leur côté dramatique ou romantique. Mais un des moments forts du concert a été le Quatuor n° 1 de Vago Zakaryan, le père du violoniste. « A propos du génocide arménien, mon père a entendu des récits très durs de ses grands-parents et s’est souvent demandé pourquoi un peuple a autant souffert. » Une méditation profonde empruntant quelques motifs à la tradition musicale arménienne.

04.10.2015 - La vie qui va

C’est pour Brigitte Fournier, accompagnée par Stéphane Chapuis à l’accordéon, que le cycle de mélodies La Vie qui va a été composé en 2012 par Dominique Gesseney-Rappo sur des textes de Pierre-Alain Tâche. La voix magnifique de la soprano, sa musicalité ont émerveillé les nombreux auditeurs parmi lesquels le compositeur et l’auteur. Un moment de découvertes, de tensions musicales, de contemplation et de poésie.
Pour compléter le programme, les deux musiciens ont interprété avec bonheur des œuvres de Maurice Ravel, de Fernando Sor et de Fernando J. Obradors.
Un des grands concerts de la saison !

18.09.2015 - Volkstümlicher Musikabend

Der Jodlerklub Echo va de Chrüzflue aus St. Silvester, das Duett Muriel Bapst und Sandra Schafer, die Heart Steps Sandy Blue und Maik Zosso, eine klubinterne Handorgelformation sowie der Organist Erhard Kolly präsentierten in bunter Reihenfolge ein nuanciertes und abwechslungsreiches Programm, das vom Publikum mit viel Applaus bedacht wurde.

21.08.2015 - Rencontres de folklore Internationales

C’est devant un Cantorama bien rempli que s’est déroulé le spectacle de décentralisation des RFI 2015. Originaire de La Coruña, l’Association culturelle Donaire regroupe des danseuses et danseurs accompagnés par deux orchestres typiquement galiciens: les pandereiteras, un chœur de chant avec des tambourins et le cuarteto, petit orchestre où prédominent les cornemuses.
Quant au groupe Scoil Rince Cualann, il est issu de l’école de danse du même nom, fondée il y a plus de 40 ans à Dublin. Principalement composé de jeunes filles (un seul petit garçon) dansant la gigue et le reel, l’ensemble était accompagné d’un orchestre alliant violon, accordéon, whistle et bodhrán.
 
 

19.07.2015 - Musik von Brahms und aus Osteuropa

« Rapporter d’un concert un trésor où puiser pour alléger les moments difficiles de la vie et goûter aux joies qu’elle nous offre !»
Dimanche 19 juillet 2015 pour le 6ème concert de la saison, le Cantorama avait affiché un récital Clarinette et Piano. Le thème proposé :  Musique de Brahms et de l’Europe de l Est
 
Deux artistes fribourgeois, la clarinettiste Sarah Chardonnens Lehmann et le pianiste Etienne Murith ont littéralement conquis un auditoire bien garni. La qualité des interprétations et la remarquable maîtrise instrumentale sont les signatures de musiciens de haut niveau.
Enthousiastes, les applaudissements ! Elogieux les commentaires après concert !
 
Tiré des « Scènes de la Csarda » le Hullamzo Balaton du compositeur hongrois Jenö Hubay, est une partition exigeante de par les rythmes et la technique instrumentale. Les deux concertistes ont charmé leur public en interprétant Carmen Fantaisie, du compositeur espagnol Pablo de Sarasate, 4 airs de l’opéra-comique de Georges Bizet.« Que la paix soit avec vous, et qu’elle se pose sur vous ! » ou « Sholem Alekhem, rov Feidman » Ce vocable hébreux a servi titre au compositeur Béla Kovacs, pour la pièce jouée en fin de concert.
 
Un concert de belle facture qui, une fois encore, hausse le niveau de qualité des concerts du Cantorama.
                                         
Bernard Perritaz
 

05.07.2015 - Die schöne Müllerin

Le ténor Bertrand Bochud et le pianiste Eric Cerantola ont réussi, en cette fin d’après-midi de canicule, à embarquer l’auditoire dans un voyage plein de fraîcheur. La fraîcheur du lieu d’abord et ensuite la fraîcheur du ruisseau. 
La belle Meunière, cycle de lieder écrit par Schubert en 1823, nous a fait découvrir tous les thèmes chers aux romantiques : le désir, l’espoir, la déception, la tristesse, la mort, le voyage, la nature … Un voyage magique grâce à deux grands artistes.

07.06.2015 - Ensemble Meridiana

Unter dem Titel LES VOYAGES DE L'AMOUR trug das Ensemble galante Stücke französischer Hofkomponisten aus der Barockzeit vor. Die Klänge der historischen Instrumente (Flöten, Barockfagott und Barockoboe, Gamba, Quinton, Barockvioline und Cembalo) verschmolzen zu einem differenzierten und harmonischen Tonbild. Verdienterweise wurden die fünf Interpreten vom Publikum für die tadellose Intonation, ihre unbändige Spielfreude und die schwindelerregende Virtuosität mit begeistertem Applaus bedacht.

24.05.2015 - Trio /// Arsis-Plus

Das Streichtrio in g-moll, op. 69 von Wilhelm Berger wusste ebenso zu gefallen wie das anschliessende Quartett für Klarinette, Violine, Viola und Violoncello von Johann Nepomuk Hummel.
Aufgefallen ist den Konzertbesuchern das virtuos vorgetragene Musizieren in allen Teilen dieser Werke. Ob belebt, lebhaft oder sehr langsam. Stets äusserst präzis und im feinfühligsten Pianissimo vorgetragen. Einmal mehr ein Genuss mit der hervorragenden Akustik Im Cantorama und einem professionellen Musiker-Ensemble.

03.05.2015 - Trio i Musici del Sol Levante

Die Musiker aus dem Land der aufgehenden Sonne, die beiden virtuosen Trompeter Takayuki Kiryu und Keita Kitade sowie die grossartige Organistin Chikako Nishikawa an der historischen Orgel von 1786, entzückten das Publikum im Cantorama mit einem Feuerwerk von hervorragend interpretierten Kompositionen aus der Renaissance und Barockzeit. Ein grossartiges und perfekt auf die klanglichen Eigenheiten der Cantoramaorgel abgestimmtes Konzert.

03.04.2015 - Choeur Novantiqua de Sion

Le Vendredi Saint, au Cantorama, représente le début de la saison musicale. Et on peut dire, sans exagérer, que cette reprise a été d’un haut niveau. Le Chœur Novantiqua de Sion, sous la direction de Bernard Héritier, nous a emmenés dans la magie de la musique baroque de Haendel en nous interprétant des extraits du Messie :
Un enfant nous est né.
Par ses plaies, nous sommes guéris.
Alleluia ! Bénédiction, honneur et gloire.
Deux psaumes tirés des Vêpres à la Vierge de Monteverdi se sont magnifiquement intégrés dans ce programme. L’organiste et les solistes, une chanteuse et deux chanteurs du chœur, ont aussi contribué à enthousiasmer les nombreux auditeurs.

28.12.2014 - Orchestre de la Ville de Bulle

Silvesterkonzert / Concert du Nouvel An
Pour le troisième concert du Nouvel An, l’Orchestre de la Ville de Bulle, sous la direction d’Olivier Murith, a enthousiasmé les très nombreux auditeurs par un programme plaisant et bien choisi. Chacun a pu apprécier la fraîcheur de Eine musikalische Schlittenfahrt de L. Mozart, la brillance de la Suite n° 2 de Water Music de G.-F. Haendel ou la présence des cors dans la Symphonie n° 25 de W.-A. Mozart. Un grand moment de musique avec un orchestre amateur. Merci et bonne année 2015.

Das Orchester der Stadt Bulle führte an dem zur Tradition gewordenen Silvesterkonzert des Cantorama Werke aus der frühen Klassik auf. Dem Dirigenten, Olivier Murith, ist es gelungen, das  zahlreich erschienene Publikum mit seiner jugendlichen Frische und Begeisterungsfähigkeit bis zum letzten Takt in Beschlag zu nehmen.

21.12.2014 - Ensemble vocal Mod'Erato

Le Cantorama était plein pour fêter Noël avec l’Ensemble vocal Mod’Erato. Sous la direction de Pierre Martignoni, le chœur a présenté des chants de l’Avent et de Noël, du Moyen Âge au XXe siècle : des œuvres de Josquin des Prés, Bruckner, Kodály, sans oublier les difficiles motets de Poulenc ou le Magnificat d’Arvo Pärt. Il faut aussi relever les heureuses interventions de la pianiste Bernadette Guscioni-Ayer.
Des moments d’intensité musicale, des ambiances de Noël bien différentes. On aurait souhaité encore un chant plus traditionnel.

16.11.2014 - La Chanson de Montreux

C’est au Cantorama que La Chanson de Montreux a présenté le troisième des cinq concerts organisés pour fêter son 75ème anniversaire. Veillée d’aujourd’hui en trois tableaux est une suite de trois contes créés pour l’occasion avec un caractère précis et une couleur instrumentale particulière.
Je t’attends, Jonathan de Patrick Bron et Jacques Bron est une évasion vers l’amour au son de la flûte de pan de Jeanne Gollut.
Jean du voyage de Fabien Volery et Josiane Haas est une évasion près de chez soi avec l’accordéon de Stéphane Chapuis.
Le génie de la ligne 7 d’André Ducret et Stéfanie Mango, soutenu par le vibraphone de Sébastien Aegerter, est une évasion dans l’imaginaire.
Le chœur, admirablement préparé par Dominique Gesseney-Rappo, s’est montré à l’aise, même dans des pièces pas toujours simples, et les auditeurs ont apprécié l’ambiance créée par les deux conteurs Stéfanie Mango et Pierre-André Schütz.

19.10.2014 - Barockensemble René Perler

Les auditeurs tournaient le dos au chœur du Cantorama pour écouter et voir les musiciens. En effet, pour ce concert, René Perler, baryton-basse, Meret Lüthi, violon, avaient rejoint l’organiste Johannes Strobl sur la tribune. Ainsi, la musique baroque ancienne de Scheidemann, Kerl ou Bibel semblait venir du ciel.
Pour interpréter une pièce pour violon solo, la violoniste est descendue dans la nef et René Perler a dialogué avec l’orgue depuis le chœur pour un MagnificatI grégorien. Deux moments de grâce.
Et dans cette ambiance ancienne a fleuri un Brin de bruyère, une création de Caroline Charrière sur un texte de Guillaume Apollinaire. La modernité de l’œuvre a été atténuée par l’interprétation remarquable des trois musiciens. Moment magique.

19.09.2014 - Jodlerklub Maiglöggli Kerzers

Im Cantorama wird auch gejodelt. Heuer tat es der JK Maiglöggli aus Kerzers. Mit vielen urchigen Melodien fesselten sie die Liebhaber des Jodelgesangs oder der Volksmusik. Begeistert waren die Zuhörer aber erst recht von den Singspatze Kerzers. Ein Jodelchörli aus dem eigenen Nachwuchs. Das jüngste Mitglied gerade einmal im Kindergartenalter!

22.08.2014 - Internationales Folkloretreffen

RFI 14
Das Publikum war zahlreich aufmarschiert und erlebte am RFI Treffen vom 22. 8 im Cantorama ein wahres Feuerwerk an internationaler Folklore mit Musik, Gesang und Tanz.  Es präsentierten sich Sri Warisan aus Singapur, The Whangani aus Neuseeland und die Kinder und Jugend Tanzgruppe Dzintarins aus Riga. Durch tägliches Üben sind deren Präsentationen technisch perfekt und bringen trotzdem jugendlichen Charme und Unbekümmertheit auf die Bühne.
Chacun des trois groupes a enthousiasmé le public à sa manière. D’abord, les danseuses et les danseurs de Singapour par les couleurs des costumes et des accessoires, par la grâce et le sourire, par leurs danses et leurs chants. Ensuite, les Néo-Zélandais nous ont charmés par des harmonies qui sentent bon les îles du Pacifique et ils nous ont emballés par le haka, le chant tribal maori entonné avant chaque match international de rugby. Enfin, les enfants et les jeunes de la Lettonie ont amené le bouquet final par leur légèreté, leur technique  et les plus petits ont particulièrement touché les spectateurs.
Un très beau spectacle et un beau voyage.
 
 

19.07.2014 - U&C Boogie-Band

Samedi soir 19 juillet au Cantorama, un concert de jazz ! D’avance, je me réjouissais : j’aime le site de l’ancienne église, j’apprécie les choix des concerts, j’écoute souvent des formations de jazz. L’affiche de la soirée était alléchante, les artistes  présentaient une fort  belle carte de visite. Des moments forts, il y en a eu, et plus d’un, remarquables par la maîtrise technique instrumentale et vocale, entre autres par un solo de batterie à couper le souffle. Cerise sur le gâteau, les prouesses acrobatiques d’Alicia et Richard, les danseurs de Gruyèrock.
 
J’ai regretté la mise en œuvre du concert, par exemple l’amplification pléthorique non adaptée à l’acoustique de l’église, des musiciens qui parfois en prenaient à leur aise, des improvisations à court d’imagination, voire de souffle. J’attendais une partie piano solo plus conséquente de la part de Christine Repond. Ce concert ne m’a pas enthousiasmé. J’espère retrouver cette formation musicale dans un contexte plus favorable.
 
Bernard Perritaz

21.06.2014 - Liebe, Lust und Leid

Unter dem Motto Liebe Lust und Leid  führte der Cantatechor Zweisimmen, unter der Leitung von Klaus Burkhalter, einen bunten Reigen von Liebesliedern, Blumenliedern und ebenso Auszüge aus bekannten Operchören auf. Die beiden Konzertpianisten Reto Reichenbach und Jean-Jacques Schmid interpretierten dazu vierhändig den Blumenwalzer von Tschaikowsky und das Rondo brillant von Moscheles, auf -im wahrsten Sinn des Wortes- brillante Art und Weise. Ein wunderschöner Konzertabend im Cantorama, einmal mehr!

07.06.2014 - Ballades pour 80 printemps

Avec ses Ballades pour 80 printemps, le Chœur-Mixte de Bulle nous a baladés dans toute l’Europe et dans le temps. De la Renaissance au XXIe siècle, de l’Angleterre à la Russie, le chœur a su nous charmer, sous la direction d’Anne Steulet Brown, avec des œuvres de Victoria, Rachmaninov, Kodaly ou Rossini, entre autres. Dans le programme, une place était réservée à deux anciens directeurs, Carlo Boller et Georges Aeby et deux œuvres ont été composées pour cet anniversaire, l’une par Henry Bæriswyl et l’autre par Olivier Lattion. Les applaudissements nourris des auditeurs ont soufflé toutes les bougies.
Bon anniversaire au Chœur-Mixte de Bulle.

17.05.2014 - Alte und neue Volksmusik

Das Duo Mühlemanm / Keller brachte historische Volksinstrumente zum Klingen, u.a. die Hanottere (Cistre), das Hexenscheit (bûche de sorcière), die Akkordzither (cithare), das Hackbrett (tympanon) als Vorspiel und Begleitinstrument, die Violinzither (cithare à violon) und die Mundharmonika (musique à bouche). Es war ein eindrückliches Konzert mit subtilen Saitenklängen, nuancenreichen Melodien  im Volkston und  Improvisationen.

04.05.2014 - Anima Christi

Pour fêter ses 10 ans, l’Ensemble vocal OIKIA a organisé, depuis le mois de novembre dernier, sept concerts en Suisse romande. Le dernier a eu lieu ce dimanche, au Cantorama.
Le programme choisi par Daniel Brodard, directeur et fondateur de l’Ensemble, était varié et exigeant. Quelle belle idée de fêter un anniversaire avec deux créations : Anima Christi de Valentin Villard et, en ce début du mois de mai, le mois de Marie, Avé Maryè d’Henri Bæriswyl sur un texte patois d’Anne-Marie Yerly.
Une création, c’est l’envie de regarder en avant, vers le 20ème anniversaire …
 

18.04.2014 - Concert du Vendredi Saint

En ce Vendredi Saint, la saison musicale du Cantorama a débuté par un concert remarquable. Les Vocalistes Romands, sous la direction de Renaud Bouvier ont d’abord interprété, dans l’esprit de la Semaine Sainte, les Quatre motets pour un temps de pénitence, de Francis Poulenc. Puis, le jeune compositeur Valentin Villard a été à l’honneur. Il a d’abord fait résonner l’orgue historique du Cantorama avec une de ses œuvres et le chœur a chanté sa Messe à 6 voix, pour chœur mixte et 6 solistes. Ce fut un beau moment de musique et d’intenses émotions.
Seite: 1 | 2 |